Comme une maison.

CDP_AdrianaRyan

Je ne vois pas devant et pourtant il y a un horizon.
Découpé, tissé, recoupé.
Un horizon en courtepointe, pour que les histoires avancent, et moi avec elles.

Un mouvement infini d’ascension d’une côte, de voyagements, de portée de la voix. Une histoire qui se colle à une autre, puis à une autre, puis encore à une autre.

Une histoire sans fin parce que chaque histoire nous amène ailleurs, que chaque histoire est un point de départ.

Et que chaque espace qui les porte est un abri, un rayon de lumière dans la tornade.

 

Adriana Kuiper et Ryan Suter récoltent les histoires d’errance et de nature dans leur abri situé présentement à la microbrasserie À l’abri de la tempête. Ils entendent les diffuser par leur propre mécanisme, un chariot de radios qu’ils porteront à vélo sur la route qui longe la mer des Îles. Une séance d’écoute collective aura également lieu le 23 juin prochain, à la microbrasserie.

Publicités

Les commentaires sont fermés.